Paie & Social

Épargne salariale

Développez l’attractivité de votre PME.

Les dispositifs liés à l’épargne salariale deviennent plus attractifs pour les entreprises

Depuis le 1er janvier 2019, le forfait social (20 % en principe) est supprimé sur l’intéressement pour les entreprises de moins de 250 salariés ainsi que sur la participation et l’abondement sur les plans d’épargnes pour les entreprises de moins de 50 salariés.

Epargne salariale : un dispositif intéressant pour les entreprises

Une fiscalité avantageuse pour vos salariés

Vos interlocuteurs

Des experts de la paie et de la gestion sociale pour vous accompagner

Trouvez votre interlocuteur

Libérez-vous des contraintes de la paie, du droit social et de la gestion RH et concentrez-vous sur votre activité.

Photo-Bouley-Eric
Eric Bouley
Référent Paie & Social – PKF Arsilon

Pourquoi mettre en place un accord d’intéressement ?

L’épargne salariale constitue un moyen de fidéliser vos salariés, de les mobiliser et de les motiver en les associant financièrement aux résultats de l’entreprise et finalement, d’améliorer la compétitivité par la mise en place d’un rapport « gagnant/gagnant ».

Les salariés et les dirigeants trouveront, dans l’épargne salariale, un moyen d’augmenter leur pouvoir d’achat et/ou de se constituer une épargne disponible à moyen ou long terme ou qui leur permettra de compléter leurs revenus au moment de la retraite.

Comment le déployer dans votre structure ?

Votre entreprise doit être à jour de ses obligations en matière de représentation du personnel et notamment du comité social économique (CSE). À défaut, pour les entreprises de moins de 50 salariés, un accord peut être signé avec les membres de votre personnel.

En cas de besoin, nous sommes à votre disposition pour évaluer la conformité de votre entreprise sur le sujet.

Nos réponses

Nos équipes Paie & Social sont à votre disposition pour vous aider à mettre en place votre accord d’intéressement et vous accompagner notamment sur :

  • la proposition de la formule de calcul,
  • la rédaction du projet d’accord,
  • la finalisation de l’accord,
  • le dépôt à la direction du travail.

Cet accord sera mis en place pour trois ans.

Pour aller plus loin …

Trouvez votre interlocuteur
& échangeons